Saisissez votre email pour recevoir votre lien de connexion aux contenus Premium.

Les niveaux d’hyperconnexion deviennent visibles
grâce à la data

Dernière mise à jour : 02/02/2024

Les niveaux d’hyperconnexion deviennent visibles grâce à la Data

Lecko s’est associé à Cog’X, une équipe de docteurs en neurosciences, pour analyser les datas des environnements de travail d’un panel de 16 000 personnes utilisant Microsoft 365 pour objectiver les rythmes de travail. Ces constatations ont été rapprochées des études en sciences cognitives pour évaluer les impacts sur les collaborateurs : baisse d’efficacité, perte de motivation, du goût du travail et des liens sociaux, jusqu’au burnout.

Les travaux ont d’abord permis de montrer l’existence d’une population avec une charge excessive de réunions et des interactions régulières en dehors des plages usuelles de travail. Ils ont permis ensuite de caractériser les causes :

  • Ce risque est avant tout structurel (inhérent à l’organisation du travail) causé par un volume excessif d’informations à traiter à travers des réunions et des échanges durant la journée.
  • Ces situations à risque peuvent également provenir de comportements plus isolés, voire d’organisation personnelle. Sans être volontaire, ils relèvent de la difficulté à délimiter sa journée de travail.

Répartition des collaborateurs en fonction du temps en réunions et de leur plage d’envoi de mails

 

Inscrivez-vous et recevez un lien de connexion
pour lire cette page en entier.

Pour accéder gratuitement aux articles complets et contenus téléchargeables, rentrez votre email en haut de la page.