Saisissez votre email pour recevoir votre lien de connexion aux contenus Premium.

Cartographie du marché

Dernière mise à jour : 02/02/2024

A propos de l’analyse du marché Digital Workplace de Lecko

Lecko analyse les solutions françaises et internationales. En 2024, Lecko a choisi de mettre en lumière :

  • Les solutions de Digital Workplace venant enrichir l’environnement de travail numérique socle, porté par Microsoft 365, Google Workspace
  • Les acteurs proposant une alternative complète à ces environnements socles

cette année, l’approche choisie par Lecko pour les solutions “Digital Workplace” vient compléter celle historiquement en place pour les éditions précédentes de l’état de l’art. L’analyse est basée sur l’expérimentation réelle des plateformes pour répondre à des cas d’usages partagés avec les éditeurs :

Les acteurs Digital Workplace évoluent tous vers des environnements low / no code

Les éditeurs, particulièrement ceux issus des intranets traditionnels et de gestion de contenus, ont :

  • Simplifié leurs interfaces de contribution et gestion, en basculant la majeure partie du patrimoine fonctionnel, autrefois réservé aux administrateurs formés, en front office. Powell allège petit à petit Powell Manager pour renforcer et fluidifier l’usage des fonctionnalités de contribution dans Powell intranet. Beezy s’affranchit de SharePoint Online pour déployer son propre CMS, simplifié et tourné vers la diffusion de l’information. Mozzaik a refondu son catalogue d’applications désormais paramétrable depuis le front office ;
  • Enrichi les dispositifs de diffusion et circulation de l’information pour s’adapter aux multiples cibles d’une Digital Workplace. LumApps donne une nouvelle portée à “Journeys” (module de création de parcours collaborateur), intégré dans Companion, afin de compléter une plateforme puissante sur cet axe (audiences, métadonnées, campagnes…). Sociabble étoffe la gouvernance des contenus de son produit pour permettre à chaque contributeur (professionnel de la communication ou non) d’apporter sa pierre à l’édifice par le biais de processus allégé. Powell a refondu son système de notifications pour le rendre plus riche et paramétrable par l’utilisateur final, ce qui en fait une des plateformes les plus efficaces sur le marché.

L’engagement de chaque utilisateur est un objectif visé par l’ensemble des acteurs Digital Workplace, qui devraient progresser sur cet aspect en 2024. Sociabble en a fait le coeur de son produit.

L’Employee Experience s’attaque aux frictions autour de l’accès à la connaissance et services pour TOUS

En 2024, le marché capitalise sur les progrès réalisés en matière de gestion de contenus et fonctionnalités collaboratives pour positionner l’approche Digital Workplace sur les usages de structure de la connaissance et l’accès aux services collaborateurs. Sociabble fait évoluer son moteur de recherche pour scanner, indexer et restituer les contenus présents dans Microsoft 365. LumApps, via Companion, propose une approche de Digital Assistant articulée avec des applications articulés avec les référentiels d’informations et services d’une entreprise. Jalios reste un des acteurs les plus configurables pour construire des portails de connaissances et métiers.

Les éditeurs poursuivent leur conquête des collaborateurs terrain en faisant évoluer les déclinaisons mobiles de leurs offres pour ces populations, via une proposition de valeur allégée en matière d’information, orientée “services”, afin de capter du trafic au sein de ces cibles non sensibles aux contenus corporate. Les éditeurs proposant un socle alternatif, s’affranchissant de Microsoft 365 et ses prérequis en matière de licence et d’identité numérique, ont l’avantage.

Inscrivez-vous et recevez un lien de connexion
pour lire cette page en entier.

Pour accéder gratuitement aux articles complets et contenus téléchargeables, rentrez votre email en haut de la page.