Bienvenue sur ce nouveau site ! pour cette 16ème édition de l’état de l’art Lecko, nous avons adapté son format pour rendre son contenu plus “actionnable” par les équipes digitales.

360° sur la transformation digitale

Le numérique augmente nos capacités de communication, de collaboration ou de partage de la connaissance. Pour autant les usages spontanés engendrés et les difficultés de transformation limitent les bénéfices et apportent mêmes des effets contre-productifs. Les entreprises sont passées d’une communication entravée à l’infobésité, d’une collaboration déficitaire à une hyperconnexion, d’une dématérialisation souhaitée à un impact environnemental sur le point de dépasser celui du secteur aérien.

Le techno-solutionnisme a montré ses limites. Au moment ou la vague de l’IA générative est sur le point de submerger l’entreprise, il est bon de se le rappeler.

Pour passer de la modernisation par l’apport technologique à la transformation des pratiques de travail, il existe plusieurs leviers que cet état de l’art vous aide à actionner :

  • acculturer : informer de manière pédagogique pour aider chacun à mieux comprendre l’ère digitale : les opportunités à aller chercher, les limites à éviter où dont on doit sortir, les cas d’usages de références, les évolutions des outils, les démarches
  • accompagner : faire évoluer les pratiques au sein d’une équipe, gouverner à l’échelle de l’entreprise les outils et les informations, faire vivre la roadmap de son offre de services
  • outiller les porteurs de changement : l’enjeu est d’agir à large échelle et de manière économique. Les dispositifs d’accompagnement doivent accroitre leur impact pour gagner en légitimité auprès des opérationnels.

La transformation est itérative, une succession de cycle ambitions, réussites et limites atteintes, enseignements. Chacun pourra trouver de quoi dynamiser sa démarche dans cet état de l’art.