Comment appréhender l’impact de l’IA sur l’expérience des employés ?

Dernière mise à jour : 10/04/2024

La lente adaptation des entreprises au travail hybride montre les limites d’une modernisation par les outils sans transformation pilotée. Aujourd’hui les cadres bénéficient d’une nouvelle flexibilité, mais subissent une saturation des agendas, un travail en débordement qui s’installe, une frénésie des échanges qui réduit les temps de concentration et instaure un sentiment d’urgence permanent.

L’IA Générative est partie pour suivre la même trajectoire et aggraver la situation. Derrière les gains pour produire des contenus, retranscrire des réunions, accéder plus facilement aux savoir-faire de l’entreprise, va-t-on repenser les modalités du travail ou laisser chacun y faire face ?

En prenant le risque d’essorer les cadres, l’entreprise se prive d’une partie de leur capacité intellectuelle et de leur intelligence émotionnelle. Ils ne sont que 20% dans l’entreprise mais ils ont un impact global.

Avec ou sans IA, l’amélioration des modalités de travail des cadres constitue un vivier de productivité, un sujet de marque employeur et bien sûr de QVCT pour l’ensemble de l’entreprise.

Quelle réponse l’entreprise peut-elle proposer ?

Améliorer l’usage des outils de travail

Mieux orchestrer ses flux de travail personnels, adopter une meilleure gestion des espaces communs, essayer les approches de collaboration sans fichier, explorer l’IA générative

Optimiser l’usage des réunions

Faire moins de réunions, avec moins de personnes, moins longtemps, mais mieux les utiliser au service de ses missions

Questionner les modalités de travail au sein de l’équipe

L’impact des actions individuelles est limité de par l’interdépendance de nos pratiques de travail. L’enjeu est de réussir à mettre en mouvement un collectif.