LA SOLUTION EN QUELQUES MOTS

En 2015, après plus de 10 ans d’expérience dans le domaine (le grand frère BlogSpirit fût lancé en 2004), l’éditeur français repense totalement sa solution talkSpirit et choisit d’abandonner le RSE généraliste d’entreprise pour adresser la productivité des équipes, en mettant les conversations enrichies au premier plan.
La “jeune” solution mise sur la communication synchrone et asynchrone pour simplifier les échanges et la collaboration autour de contenus partagés. La coédition n’est pas disponible au sein de la plateforme. Ce manque est compensé par son ouverture vers l’extérieur. En effet, la plateforme enrichit petit à petit ses connecteurs avec des applications tierces et permet aux développeurs d’intégrer leurs applications maison grâce aux API.

La solution se démarque par la possibilité d’inviter des externes à participer aux échanges (clients, prestataires, etc.). L’éditeur français se positionne comme l’interface conversationnelle principale de l’utilisateur, tout en intégrant les différents usages de ce dernier, grâce à ses connecteurs. Dans sa philosophie et son rendu global, talkSpirit n’a pas à rougir face à son concurrent américain Slack.

STRATÉGIE ET POSITIONNEMENT DE L’ÉDITEUR

La stratégie de talkSpirit est claire et dans la tendance actuelle : l’adoption de l’outil dans l’équipe puis sa diffusion par contagion. L’éditeur ne souhaite pas concurrencer de plus grands acteurs comme Microsoft, Google, Jive ou IBM en cherchant à déployer une technologie unique à large échelle dans une entreprise. En premier lieu sont visées les équipes métiers libres de choisir les outils qui leur conviennent le mieux. L’expérience utilisateur poussée dans la version gratuite lui permet de se familiariser avec une grande partie des fonctionnalités proposées. La version payante propose de nouvelles fonctionnalités comme celle d’inviter des personnes à participer à un groupe, de créer des groupes privés et secrets, d’avoir accès à un nombre illimité de connecteurs, etc. talkSpirit se distingue de Slack par son offre payante très attractive. Le prix est moindre (3€ / utilisateur / mois). Le prix est négociable à partir de 300 utilisateurs et plus.


L’éditeur souhaite que la solution soit l’interface privilégiée de l’utilisateur pour son travail au quotidien. Cela se ressent au travers des fonctionnalités proposées, une ergonomie agréable et une navigation fluide. L’éditeur a mis en place un ZenDesk pour aider au mieux les utilisateurs dans l’usage de la solution. Le support technique est accessible à l’ensemble des collaborateurs de l’éditeur, directement depuis talkSpirit. Tous ces points montrent l’intérêt de l’éditeur pour l’utilisateur final et la mise en place d’une communauté ouverte dans une dimension de proximité forte avec ses utilisateurs. Y compris lorsqu’il s’agit de conduire et prioriser les futurs développements et évolutions de la plateforme.

LES NOUVEAUTÉS 2016

En 2016, talkSpirit a étoffé son catalogue de services dans lesquels la solution va puiser du contenu à remonter (Facebook, Twitter, Trello, PipeDrive…) et a lancé son intégration à Zapier en mars. Deux applications ont également été mises en production (bureau et mobile). De nouvelles fonctionnalités (étiquettes dans les communautés, galeries d’image, sondages, checklists…) ont enrichi la plateforme, tout comme les premiers bots, visant à simplifier l’accès aux ressources. L’éditeur s’est également rodé en matière de services et de supports tout au long de cette année à l’actualité chargée !

DÉTAIL DE L‘ANALYSE PAR FAMILLES D’USAGES