LA SOLUTION EN QUELQUES MOTS

L’idée Powell 365 est née il y a 2 ans au sein du cabinet de conseil, intégrateur et maintenant éditeur, Expertime. L’idée est simple : faire ce que le leader du marché n’a pas fait, tout en jouant dans son camps. Ainsi, l’éditeur propose Powell 365 comme surcouche à Office 365 pour combler une des principales lacunes de l’offre Microsoft, à savoir la mise en scène du portail, la navigation décousue et l’expérience non-unifiée.

Powell 365 est une solution de portail exclusivement dédiée à Office 365. Elle met en scène les différentes briques de la suite de Microsoft pour construire une toute nouvelle expérience utilisateur unifiée (Delve pour les derniers documents et les tendances, SharePoint pour les projets, Yammer pour l’aspect communautaire Office Video, Power BI, Outlook et Dynamics CRM).

Powell 365 repose directement sur l’architecture technique d’Office 365. L’hébergement est donc cloud, sur un CDN Azure correspondant au tenant du client. La page d’accueil peut être différente en fonction des métiers, tout le portail est contextualisable en fonction des profils des utilisateurs.
L’expérience utilisateur du portail dépend principalement du paramétrage réalisé. On regrettera que les usages Microsoft ne soient pas augmentés au delà de la mise en scène pour créer de nouveaux usages.

STRATÉGIE ET POSITIONNEMENT DE L’ÉDITEUR

Expertime positionne sa solution comme portail intranet venant en surcouche d’Office 365. Le business model de l’éditeur veut un pricing très agressif. Pour “seulement” 1€ en plus des 20 à 34,50 € par mois et par utilisateur d’Office 365, l’éditeur met son portail à disposition. Expertime revendique aujourd’hui 35 clients Powell 365 en France avec plus de 300 000 utilisateurs.

Si Powell 365 résout certaines des principales lacunes d’Office 365 (la navigation et la mise en scène de l’information), il n’empêche que la mixité des usages portés par les différentes briques doit être bien pensée en amont, pour la construction, et en aval, pour l’utilisation. L’éditeur a développé une application dédiée à la construction des portails Powell 365, Powell Manager. L’outil permet la création et la gestion des templates et briques Office 365. Même si un cahier des charges est toujours nécessaire pour la construction d’un portail Powell 365, Powell Manager permet de simplifier et d’accélérer considérablement les délais de mise en oeuvre (2 mois pour les projets les plus courts).

Expertime n’est pas le seul éditeur à jouer sur ce terrain. Des solutions comme Valo et Unily sont positionnées sur le même segment. Mais le succès d’Office 365 a pris tellement d’ampleur dans les entreprises que ces nouveaux éditeurs arrivent tous à prendre une part du gâteau. Une des forces de Powell 365, qui pourra conduire à sa pérennité, est d’appliquer une surcouche applicative sur des briques et infrastructures Microsoft, plutôt que d’en exploiter le code pour créer une solution indépendante.
Côté roadmap, les intégrations de Skype, Planner et des Office Groups sont prévues pour ce début d’année 2017. Plus tard dans l’année, l’éditeur projette de mettre à disposition des templates SharePoint pour accélérer les processus de création autour d’usages cibles.

DÉTAIL DE L‘ANALYSE PAR FAMILLES D’USAGES